Les conseils de l’ASFC pour traverser la frontière en cette période achalandée

204
Frontière américaine

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) rappelle à tous les voyageurs qui traverseront la frontière au cours de la longue fin de semaine du Congé civique ce à quoi ils doivent s’attendre pendant les mois occupés de l’été, qu’ils rentrent au Canada ou qu’ils soient en visite.

Des retards à prévoir

L’agence prévient que cet été, les voyageurs retrouveront une frontière gérée différemment, avec des exigences liées à la COVID-19 en évolution, ce qui peut entraîner des retards pendant les périodes de pointe.

Elle offre donc ses conseils aux voyageurs afin de faciliter leurs déplacements au cours de cette période achalandée.

Comprenez les règlements entourant la COVID-19. Des mesures frontalières sont toujours en place pour la COVID-19. Elles varient en fonction de la personne qui voyage – ressortissants étrangers, résidents de retour au pays ou citoyens canadiens. Répondez à quelques questions pour déterminer quelles exigences s’appliquent à vous et si vous pouvez entrer au Canada.

Utilisez ArriveCAN. Que vous voyagiez par voie aérienne, terrestre ou maritime, tous les voyageurs, quel que soit leur statut vaccinal, sont tenus de soumettre leurs informations dans ArriveCAN (gratuit sous forme d’application mobile ou sur le site Web), et ce, jusqu’à 72 heures avant d’entrer au Canada. ArriveCAN permet de recueillir des coordonnées, ainsi que des informations sur la santé et le voyage afin de protéger la santé et la sécurité des voyageurs et d’accélérer le traitement à la frontière. C’est le moyen le plus rapide, le plus facile et le plus sûr pour les voyageurs de montrer qu’ils répondent aux exigences de santé publique.

    • Les voyageurs doivent s’assurer de disposer de la version la plus récente de l’application ArriveCAN (consultez le Google Play Store ou l’App Store pour le iPhone).
    • Les voyageurs devraient imprimer ou prendre une capture d’écran de leur reçu d’ArriveCAN et l’apporter avec eux lorsqu’ils voyagent.
    • Les voyageurs qui n’ont pas de téléphone intelligent ni de données mobiles peuvent soumettre leurs informations en s’inscrivant en ligne au moyen d’un dispositif informatique. Si les voyageurs ne sont pas en mesure de saisir eux-mêmes leurs informations, ils peuvent demander à un ami ou à un membre de leur famille de le faire pour eux.

Déclaration faite à l’avance. Les voyageurs aériens qui atterrissent à Toronto (YYZ) ou à Vancouver (YVR), et à l’aéroport de Montréal (YUL) plus tard ce mois-ci, peuvent utiliser ArriveCan (application ou version Web) pour remplir leur déclaration de douane et d’immigration avant leur arrivée au Canada. Cette fonction sera ultérieurement offerte dans d’autres aéroports.

Préparez tous vos documents. Les voyageurs devraient avoir les documents suivants prêts à être présentés à l’agent des services frontaliers : leur reçu d’ArriveCAN, leur passeport ou leurs documents de voyage, une preuve de vaccination et les pièces d’identité de toutes les personnes présentes dans le véhicule.

Préparez-vous et vérifiez les temps d’attente à la frontière. Les voyageurs qui traversent la frontière par voie terrestre sont invités à prévoir de passer pendant les heures creuses, par exemple tôt le matin. Le lundi des longues fins de semaine de fêtes a tendance à être le plus chargé, avec des temps d’attente à la frontière plus longs.

Soyez prêts à faire votre déclaration. Les voyageurs qui reviennent au Canada doivent déclarer tous les biens achetés ou reçus pendant leur séjour à l’étranger. Il est recommandé de ne pas emballer les cadeaux puisque les agents de l’ASFC pourraient avoir besoin de les examiner plus en détail. Ayez à portée de main vos reçus d’achats effectués à l’extérieur du Canada.

Connaissez vos limites d’exemption. Les résidents qui reviennent au pays et qui prévoient de faire des achats ou de récupérer des achats en ligne de l’autre côté de la frontière doivent connaître leurs limites d’exemption. N’oubliez pas de consulter l’estimateur de droits et de taxes de l’ASFC pour calculer les taxes sur les marchandises achetées aux États-Unis et vous aider à prendre des décisions éclairées lorsque vous faites des achats à l’étranger.

    • Les résidents peuvent rapporter en franchise de taxes et de droits des marchandises d’une valeur de 200 $ CA après une absence de 24 heures, et des marchandises d’une valeur de 800 $ CA après 48 heures d’absence. Il n’y a pas d’exemptions personnelles pour les voyages d’achats transfrontaliers effectués le même jour, alors préparez-vous à payer la taxe sur ces achats et peut-être les droits. Les exemptions pour l’alcool et le tabac peuvent également varier en fonction de la durée de votre absence du Canada.

Déclarez tous les aliments, végétaux ou animaux tels que la volaille crue et tous les produits et sous-produits de volaille qui ne sont pas entièrement cuits à l’agent des services frontaliers. Il existe actuellement des restrictions sur les importations d’oiseaux vivants, de produits et de sous-produits aviaires en provenance des États touchés par la grippe aviaire hautement pathogène aux États-Unis. Déclarez également tout le bois et les produits du bois (y compris le bois de chauffage et les souvenirs en bois).

Déclarez toutes les espèces et/ou tous les effets d’une valeur de 10 000 $ CA ou plus. Il n’est pas illégal d’apporter de telles sommes au Canada, mais elles doivent être déclarées à l’arrivée.

Pas de cannabis à la frontière. Transporter du cannabis au-delà de la frontière sous quelque forme que ce soit, y compris toute huile contenant du tétrahydrocannabinol (THC) ou du cannabidiol (CBD), sans un permis ou une exemption autorisée par Santé Canada demeure une infraction criminelle grave passible d’arrestation et de poursuites, malgré la légalisation du cannabis au Canada.