Nouvelles mesures pour réduire les temps d’attente dans les aéroports canadiens

1259
Aéroport Pearson de Toronto. (Photo: Michael C / Unsplash)

D’ici la fin de la semaine, l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ajouteront 10 nouvelles portes électroniques et 30 bornes d’inspection primaire supplémentaires à l’aéroport international Toronto Pearson.

Ces nouvelles mesures devraient aider à réduire les temps d’attente des voyageurs dans les aéroports canadiens, selon le gouvernement fédéral qui a publié une mise à jour sur le sujet, précisant que «l’ASFC continue de surveiller les heures d’arrivée de pointe et de s’y préparer afin de maximiser l’efficacité».

Amélioration d’ArriveCAN

Par ailleurs, Transports Canada souligne que des améliorations à l’application ArriveCAN ont été apportées.

Les voyageurs qui arrivent à l’aéroport international Toronto Pearson ou à l’aéroport international de Vancouver, et plus tard ce mois-ci à l’aéroport international Montréal-Trudeau, peuvent gagner du temps en utilisant la fonction optionnelle de Déclaration de l’ASFC faite à l’avance dans ArriveCAN pour soumettre leur déclaration de douane et d’immigration avant l’arrivée, indique-t-on dans un communiqué.

Dans les prochains mois, il sera également possible d’utiliser cette fonction dans d’autres aéroports internationaux, ajoute-t-on.

L’embauche d’employés se poursuit

Par ailleurs, l’embauche de personnel pour le contrôle de sécurité et le traitement des douanes se poursuit.

Depuis avril, plus de 1 600 agents de contrôle de l’ACSTA ont été embauchés partout au Canada. Le nombre d’agents de contrôle à l’aéroport international Toronto Pearson et à l’aéroport international de Vancouver dépasse maintenant 100 % des niveaux estivaux ciblés.

Transports Canada précise que les efforts visant à accroître les niveaux de dotation des agents de contrôle dans tous les aéroports se poursuivent.

«L’ASFC augmente la disponibilité des agents des services frontaliers aux aéroports les plus congestionnés, a réembauché temporairement des agents retraités et a embauché des agents étudiants des services frontaliers supplémentaires.»