Près de 98 % des pilotes de Lufthansa en faveur d’une grève

220
Avion de Lufthansa au sol

Une fois de plus, le transport aérien en Europe est menacé, après le vote de près de 98 % des pilotes de Lufthansa qui sont en faveur d’une grève.

Après une grève au sol mercredi dernier, qui a forcé la compagnie nationale allemande à annuler un millier de vols, la menace d’un mouvement similaire dans les cockpits est claire.

D’après les médias européens, dont l’Air Journal, l’immense majorité des pilotes du premier groupe de transport aérien d’Europe, ont voté en faveur d’une grève, leur syndicat VC réclamant une augmentation de salaire de 5,5 % cette année.

Le syndicat Vereinigung Cockpit (VC) a annoncé le 31 juillet 2022 les résultats de sa consultation.

Les chiffres sont évocateurs : 97,6 % des pilotes de Lufthansa, et 99,3 % de ceux de Lufthansa Cargo ont voté en faveur de la grève, avec dans les deux cas des taux de participation à plus de 93 %.

Le syndicat demande une augmentation de salaire de 5,5 % dès cette année pour les pilotes qu’il représente, ainsi qu’une « compensation automatique de l’inflation » par la suite.

Le communiqué de VC souligne que les revendications des pilotes portent avant tout sur la « compensation de la perte de salaire réel », mais aussi sur un alignement du système de rémunération dans « toutes les compagnies du groupe » (chez la low cost Eurowings donc).

Comme d’habitude, en Allemagne, le vote ne signifie pas automatiquement qu’il y aura bien une grève dans les aéroports.

D’après l’Air Journal, un porte-parole de Lufthansa a déclaré « respecter les résultats du vote, et espérer une solution constructive à la table des négociations ».

Aucune mesure n’a été décidée jusqu’à maintenant. Des négociations seront ouvertes pour tenter de trouver un accord.