Le stage sur la peur de l’avion d’Air France au banc d’essai

415

Les avions peuvent bien être pris d’assaut en ce moment par les « voyageurs de la revanche », il existait, il existe et il existera toujours des personnes qui stressent, tremblent, dégoulinent et partent en courant quand ils entendent le mot « avion ».

Le collectif média Konbini a récemment participé à un stage sur la peur de l’avion – intitulé « apprivoiser l’avion » – offert par Air France. Il nous livre ici et ici un compte-rendu de l’expérience.

Résumé.

« Le tiers de la population se dit mal à l’aise en avion »

C’est la statistique du sujet. Oui, ça fait beaucoup de monde. Mais dans ce tiers de la population, plusieurs prennent quand même l’avion. Car la peur est à niveau varié et variable. Elle va de l’anxiété à la phobie.

Le stage d’Air France ne prétend pas faire disparaître la peur de l’avion; il prétend pouvoir aider à gérer cette peur.

Les étapes du stage (dans l’ordre)

-un formulaire doit être rempli par le participant. Objectif ici : identifier les origines de cette peur : le décollage?, le bruit?, l’informatique, le vide, les turbulences, les pannes de moteur, l’orage et l’absence de lien avec le sol?

– explication des mécanismes physiques de la peur et conseil sur les exercices de respiration et de détente musculaire, par une sophrologue (voir encadré)

-un agent de bord de grande expérience  chez Air France vient raconter son quotidien sous haute surveillance dans les airs

– un commandant de bord chez Air France prend le relais pour un cours d’aéronautique. Les sujets abordés : les principes physiques des avions, construction, contrôles, formation des pilotes, plan des routes du ciel et calcul de la vitesse de décollage

– embarquement dans le cockpit d’un simulateur de vol du centre de formation des pilotes d’Air France, en compagnie des instructeurs du stage, pour une mise en pratique du savoir technique. Durée du vol : deux heures. Objectif : permettre de différencier une situation ressentie comme une urgence par le passager stressé d’un véritable danger pour l’avion

– une fois l’avion « posé », récapitulatif. Chacune des sensations ressenties et chacun des bruits entendus en vol sont expliqués.

Le principal objectif de ce stage

« Tenter de retrouver ce sentiment de contrôle grâce à une reprogrammation de notre peur, à la fois émotionnelle par la psychologie et la sophrologie, et technique grâce à l’hôtesse de l’air et le pilote qui nous apporteront plus tard dans la journée un savoir théorique, concrétisé grâce à une expérience dans un simulateur de vol » nous informe Konbini.

Ce que le stage apprend aux participants :

– il existe cinq profils de peureux de l’avion : les terriens, les décideurs, les anxieux, les spatiophobes et les choqués

– au quotidien, les anxieux gèrent leurs angoisses par un excès de contrôle, mais dans un avion, pour eux, c’est impossible

-toutes les personnes qui ont peur de l’avion l’appréhendent différemment

-comment le passager qui a peur de l’avion se comporte à bord : il est à l’affût de chaque bruit qu’il estime suspect, scrute les faits et gestes des agents de bord, prie pour que le pilote rassure les passagers sur l’origine des turbulences

– la peur de l’avion est irrationnelle. Même si tous ont entendu ceci : lavion est le moyen de transport le plus sûr. « Les angoissés de l’avion se sont souvent entendu répéter cette phrase, en vain »

– « l’aspect très procédurier d’un vol peut rassurer, mais il participe également à mystifier encore davantage cet écosystème totalement insaisissable du point de vue du passager », qui est un des motifs de la peur

– les ailes d’un avion sont la plus grande obsession des peureux.

Les « probabilités de mourir », au cours de sa vie, en se déplaçant:

– Dans une voiture: 1 sur 368

– À pied: 1 sur 701

En moto: 1 sur 761

À vélo: 1 sur 4381

En train: 1 sur 100 000

En avion (vol commercial): 1 sur 7 millions

À noter que les probabilités sont les mêmes et ce, peu importe la fréquence des déplacements effectués par chaque personne.

Source: Conseil national de la sécurité des États-Unis.

Où suivre un stage du genre au Québec

Plusieurs compagnies aériennes offrent des stages ou des séminaires sur la peur de l’avion (agenda variable). Il existe également de nombreuses entreprises de formation qui proposent des rencontres et des ateliers sur le sujet.

Au Québec :

– Orizon Aviation à Québec : http://avionsanspeur.ca

– AeroSim Expérience à Laval : https://aerosimexperience.com/therapie-aeronautique

L’approche pratique de la thérapie aéronautique de 2 h d’Aerosim Expérience (offerte à Mtl, Qc, Vanc)

Prendre les commandes d’un avion de ligne afin d’apprivoiser votre peur de voler offre une différente perspective et vous permet de comprendre l’envers du décor.

En contact avec l’objet de votre anxiété, accompagné de pilotes professionnels, vos chances de prendre le dessus sur votre angoisse sont très élevées. Vous prenez le contrôle de l’appareil, de la situation, et finalement, le contrôle de vos émotions!

Selon le niveau d’appréhension, c’est à vous qu’il revient de décider comment vous voulez vivre l’expérience, que ce soit par le biais d’une session de 2 heures ou d’un stage de groupe.

Source : https://aerosimexperience.com/therapie-aeronautique