Le fédéral s’en prend aux violations des droits des passagers aériens

220

Dans son rapport hebdomadaire portant sur la réduction des temps d’attente dans les aéroports canadiens, le gouvernement fédéral et ses ministres ont abordé une nouvelle thématique cette semaine: les droits des passagers aériens.

« Aucun voyageur ne devrait avoir à dormir sur le sol d’un aéroport ou à se sentir en danger à la suite d’un vol retardé ou annulé. C’est inacceptable », indique un communiqué de Transports Canada.

Le communiqué ajoute que le fédéral continue de prendre des mesures visant à promouvoir les droits des passagers aériens.

« Le gouvernement du Canada encourage fortement les Canadiens à connaître leurs droits en vertu du Règlement sur la protection des passagers aériens lorsqu’ils voyagent par voie aérienne. Ces règles couvrent les exigences d’indemnisation pour tous les incidents de vol qui sont considérés comme relevant du contrôle d’un transporteur aérien, y compris les vols retardés ou annulés en raison d’un manque d’équipage. À chaque étape de leur voyage, les passagers devraient consigner tout incident qui se produit, car ils pourraient être admissibles à une indemnisation.

« De plus, le 8 septembre 2022, des modifications au Règlement sur la protection des passagers aériens entreront en vigueur pour veiller à ce que les passagers soient indemnisés pour les retards et les annulations de vol ainsi que d’autres incidents qui pourraient échapper au contrôle d’un transporteur aérien. Ainsi, les voyageurs canadiens seront protégés dans presque toutes les circonstances. »

« Aucun voyageur ne devrait avoir à dormir sur le sol d’un aéroport ou à se sentir en danger à la suite d’un vol retardé ou annulé. C’est inacceptable » -Transports Canada.

Nouvelles règles concernant la protection des consommateurs

Tel que l’a rapporté Open Jaw, en juin, le ministre des Transports du Canada a annoncé un nouveau règlement modifiant le Règlement sur la protection des passagers aériens de l’Office des transports du Canada (OTC) pour « garantir la protection des intérêts des Canadiens lorsqu’ils voyagent par avion ».

Le communiqué conclut:

« Les voyageurs ont des droits, et ceux-ci doivent être respectés par les compagnies aériennes et les aéroports à chaque étape de l’expérience de voyage. »