Les États-Unis deviennent le dernier grand pays occidental à exiger une preuve de vaccination

2132
U.S. port of entry

Avec la levée des restrictions de voyage au Canada ce week-end, les États-Unis sont devenus le dernier grand pays occidental à exiger une preuve de vaccination pour les arrivées à la frontière.

En effet, les non-résidents arrivant aux États-Unis par voie aérienne, par voie terrestre ou par voie maritime doivent toujours présenter une preuve de vaccination à leur arrivée.

Depuis que le Canada a supprimé toutes les restrictions restantes de voyage le 1er octobre, y compris la preuve de vaccination à la frontière, les États-Unis font désormais cavalier seul en Amérique du Nord, en étant les seuls à maintenir leurs restrictions en place.

Non seulement le voisin du nord des États-Unis (Canada) n’impose plus de restrictions aux voyages dans le pays, mais son voisin du sud non plus.

Le Mexique n’exige pas que les non-résidents fournissent une preuve de vaccination ou un test COVID négatif à leur arrivée, bien que les arrivées puissent faire l’objet d’un contrôle médical.

Et, de l’autre côté de l’Atlantique, depuis le 30 septembre, c’est l’Espagne qui est devenue le dernier pays d’Europe à maintenir en place les restrictions d’entrée liées au COVID pour les voyageurs non européens.