L’aéroport d’Heathrow met en garde contre un « possible ralentissement des voyages » cet hiver

106
Aéroport d’Heathrow (Photo via Reuters)

Le plus grand aéroport de Grande-Bretagne, Heathrow, a mis en garde mardi contre un possible ralentissement de la demande de voyages cet hiver, en raison de la détérioration des perspectives économiques, de l’impact d’une nouvelle vague de COVID-19 et de l’escalade de la situation en Ukraine.

Selon Reuters, l’aéroport situé à l’ouest de Londres a déclaré mardi que même s’il s’attendait à ce que la période de Noël soit très occupée, les perspectives demeuraient « incertaines ».

On explique que les Britanniques sont confrontés à une « compression de leurs dépenses de loisirs en raison de la hausse de l’inflation et de la hausse des factures des ménages ».

En septembre, l’administration de l’aéroport a déclaré que 5,8 millions de passagers avaient transité par l’aéroport, soit 15 % de moins que les niveaux observés en 2019.

« Alors que nous sommes confrontés à de nombreux vents contraires économiques, ainsi qu’à l’héritage COVID-19, notre objectif est de revenir à pleine capacité », a déclaré le directeur général de Heathrow, John Holland-Kaye, dans un communiqué.

Selon Reuters, la reprise a également été limitée par le plafond qu’a imposé Heathrow sur le nombre de départs quotidiens en juillet.

Le plafond fixé à 100 000 passagers a été établi afin de limiter les annulations de vol alors que l’aéroport faisait face à une importante pénurie de main-d’oeuvre.

Selon les autorités, le plafond sera supprimé octobre, mais pourrait être ramené pendant la haute saison.

Heathrow a aussi déclaré mardi dans un communiqué séparé qu’il était en discussion avec les compagnies aériennes afin d’élaborer des options plus « ciblées » permettant de gérer de « manière proactive » la période de pointe pendant l’hiver, si nécessaire.