La Jamaïque est de retour… et avec de grandes ambitions !

407
Daniel Stubbs, agent dév. au Québec pour l’office de tourisme de la Jamaïque et Gustavo Moor, directeur dév. des affaires pour Sunwing. (Photo: Nathalie De Grandmont)

Vendredi soir dernier, à l’hôtel Fairmont Queen Elizabeth, une cinquantaine de conseillers en voyages et amis de la Jamaïque ont pu rencontrer l’Honorable Edwin Bartlett, le ministre du tourisme de la Jamaïque, accompagné par toute son équipe de l’office de tourisme : son directeur, Donovan White, ainsi qu’Angela Bennett, directrice régionale au Canada, et Daniel Stubbs, le nouvel agent de développement au Québec, qui a succédé à Louise Paquette.

Au terme d’une semaine de rencontres dans différentes villes canadiennes, le ministre et sa délégation faisaient leur dernière escale à Montréal pour dévoiler leur nouvelle campagne de promotion et annoncer, sans détour, qu’ils ont l’ambition de doubler le nombre de visiteurs canadiens en Jamaïque d’ici 2024… D’où le message clair de la nouvelle campagne : « La Jamaïque est de retour ! »

Nicolas Thériault (chef de secteur-ventes pour Air Canada), l’Honorable Edwin Bartlett (Ministre du tourisme Jamaïque), Louise Rivet (spécialiste alliance marketing pour Transat), Angela Bennett (directrice régionale Canada pour l’office de tourisme) et Gustavo Moor, (directeur dév. affaires Sunwing)

Reconnecter, et plus encore !

« Cette nouvelle campagne a été entièrement réalisée par une équipe jamaïcaine », disait avec fierté Donovan White, le directeur de l’office de tourisme (Jamaica Tourist Board). « Et elle prône le retour de plusieurs choses : de la curiosité, du plaisir, de l’aventure, etc. Elle nous invite à reconnecter avec tout cela et surtout, à retrouver le meilleur de nous-mêmes »; ajoutait-il avec conviction.

Et de la conviction, il y en avait aussi beaucoup dans le discours du ministre du tourisme, l’Honorable Edwin Bartlett. Qualifié par ses collègues de « visionnaire » et de « véritable ambassadeur du tourisme global », le ministre du tourisme jamaïcain a rapidement séduit la foule avec son charisme et son ton complice, qui ont fait leur effet.

Il a aussi rappelé à quel point le tourisme était un important vecteur de développement, lui-même étant un fervent défenseur du tourisme global et responsable, depuis plusieurs années. Bien sûr, il a aussi rappelé la richesse des liens commerciaux et historiques entre le Canada et la Jamaïque, tout en précisant que le Canada était leur deuxième marché en importance pour le tourisme, qu’il y avait eu une croissance ces 9 derniers mois et qu’il y aurait cette saison de nouveaux points d’accès (dont Halifax) et 48 000 sièges disponibles, soit 13 000 de plus qu’en 2019.

« Nous allons clôturer l’année avec un total de 200 000 visiteurs canadiens », ajoutait-il.  « C’est bon, mais il faut viser plus, car ce chiffre ne représente que 50% du record atteint en 2010.  Il faut viser 400 000 d’ici 2024 »; ajoutait-il, en sollicitant l’appui des conseillers en voyage. « C’est tellement important ce que vous faites pour nous ! »

Angela Bennett, directrice régionale (au Canada) pour l’office de tourisme de la Jamaïque. (Photo: Nathalie De Grandmont)

D’ailleurs, peu après, Angela Bennett a aussi remercié chaleureusement les principaux transporteurs et voyagistes, représentés ce soir-là par : Gustavo Moor, directeur développement des affaires pour Sunwing, Louise Rivet, spécialiste alliances marketing pour Transat et Nicolas Thériault, chef de secteurs aux ventes pour Air Canada.

Bien sûr, à l’instar du ministre, Angela Bennett a aussi exprimé toute sa reconnaissance pour les conseillers en voyage; en évoquant notamment leur forte participation et le franc succès des nombreuses rencontres virtuelles organisées par l’office de tourisme durant la pandémie.

En effet, comme j’ai pu le constater, plusieurs conseillers en voyage dans la salle s’avouaient déjà très conquis par cette destination.

« La nourriture est excellente, leurs paysages sont variés et luxuriants, et il y a beaucoup de choses à faire »; commentait Julie Mailloux, conseillère pour Voyages Claudelle; en précisant que certains clients allaient même visiter les plantations de café ou le musée de Bob Marley, à Kingston (ce qui se fait surtout à partir d’Ocho Rios).

De son côté, Gustavo Moor, directeur du développement des affaires pour Sunwing, reconnaissait que « la concurrence avec le marché américain pour la disponibilité des chambres représente un certain défi. Mais, c’est une belle destination disponible toute l’année, et on y retrouve des hôtels pour tous les types de clientèles »; ajoutait-il, en citant notamment le Grand Lido, destiné aux adeptes de naturisme.

Chose certaine, d’après ce qu’on a pu entendre lors de cette soirée – du ministre jusqu’au « petit nouveau » du Québec (surnommé ainsi par ses collègues) – toute l’équipe de la Jamaïque semble bien déterminée à augmenter leurs ventes sur le marché canadien et québécois. D’ailleurs, comme nous l’ont confirmé Angela Bennett et Donovan White, un de leurs objectifs est d’obtenir un nouveau vol direct au départ de Québec, d’ici un an ou deux.