Circuit : rassurer le client, un volet clé du voyage de groupe – et votre meilleur argument

209

Dossier. Rassurer les passagers. Tout le temps, et SURTOUT au tout début du circuit : « pour que les passagers se détendent, il faut dès le départ instaurer un lien de confiance, et cette confiance passe par la démonstration que l’accompagnatrice est là pour s’occuper du groupe ».

Guide accompagnatrice au sein de l’équipe de Groupe Voyages Québec, Marlène a 15 années d’expérience dans les circuits de groupe. Durant notre participation au circuit Escapade dans l’Ouest canadien, Open Jaw Québec a discrètement gardé un œil sur la façon dont Marlène livre son métier et ce, pour mieux repérer les arguments les plus importants à mettre en lumière durant la vente d’un circuit.

Et nos observations ont révélé que rassurer les voyageurs, c’est un exercice capital et de tous les instants, car c’est ce que recherche ce type de voyageur-cible. Rassurer le voyageur est donc un argument important pour fermer une vente.

« Pour plusieurs personnes, un circuit organisé, c’est la sécurité » souligne Marlène. « Pour d’autres aussi, ce sont des personnes qui ont géré leur vie pendant des décennies, géré une entreprise, ont fait plein de voyages seuls, mais il arrive un moment où ils ne veulent plus s’occuper de quoi que ce soit. Et le voyage organisé doit les rassurer sur ce point. »

Pour instaurer un climat de confiance et de sécurité autour des participants, voici ce que Groupe Voyages Québec prévoit :

-les consignes générales à suivre par le groupe (ex. : il y aura rotation des sièges) sont partagées au début du circuit et répétées plusieurs fois au besoin en cours de parcours :

La force de notre guide accompagnatrice Marlène a été d’expliquer en détail, dès le jour 1, la façon dont les choses allaient se déroulées au jour le jour. « Chaque fois qu’on arrivera à l’hôtel, vous m’attendrez dans l’autocar pendant que j’irai chercher vos clés. Et comme ça aussi, on évite le chaos à la réception de l’hôtel! »

-la guide accompagnatrice partage son numéro de cellulaire avec le groupe et à chaque hôtel, fait savoir son numéro de chambre

-le matin, la guide accompagnatrice informe le groupe de ce qui se passera dans la journée, à commencer par la distance qui sera parcourue, les arrêts prévus et à quelles heures seront le départ et l’arrivée

-des conseils de type « pense-bête » sont partagés (ex. : prendre une photo d’un lieu de rassemblement du groupe pour faciliter le repérage de ce lieu au retour).

Une bénédiction pour les unilingues francophones

C’est sans surprise de souligner également qu’un voyage de groupe en français est, pour des francophones unilingues, une opportunité à ne pas manquer quand on veut voyager.

Groupe Voyages Québec veille au grain dans ce domaine.

Ainsi, durant les escales du circuit Escapade dans l’Ouest canadien où un/une guide des autorités touristiques locales nous attendait (Calgary, Edmonton, l’excursion en véhicule tout-terrain sur le glacier Athabasca, Victoria, Vancouver), l’accueil et la visite se déroulaient en français.

Photos : Isabelle Chagnon

Notre journaliste était l’invitée de Groupe Voyages Québec.