Sous-variant d’Omicron : l’OMS recommande le port du masque en avion sur les vols long-courriers

190
Voyageur portant un masque en avion

Des dirigeants de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont déclaré le 10 janvier que les pays devraient envisager de recommander aux passagers de porter des masques sur les vols long-courriers, en raison de la montée en puissance de la dernière sous-variante COVID-19 Omicron, considérée comme la plus transmissible jusqu’à présent.

Tel que rapporté par CBC, la sous-variante XBB.1.5 a été détectée en Europe et s’est rapidement propagée aux États-Unis.

Les passagers doivent être invités à porter des masques dans les « environnements à haut risque » tels que les vols long-courriers, a déclaré Catherine Smallwood, responsable des urgences européennes de l’OMS.

« Cela devrait être une recommandation émise aux passagers arrivant de n’importe où, où il y a une transmission généralisée de la COVID-19 », a-t-elle ajouté.

En Europe, la sous-variante XBB.1.5 du virus qui cause le COVID-19 a été détectée en nombre faible, mais croissant, ont précisé des dirigeants de l’OMS/division Europe lors d’un point de presse.

XBB.1.5 est la sous-variante d’Omicron la plus transmissible détectée jusqu’à présent. Elle représentait 27,6 % des cas de COVID-19 aux États-Unis pour la semaine se terminant le 7 janvier, selon des dirigeants de la santé publique américaine.