Un autre transporteur à bas prix fera son entrée au Canada : Zipair. Portrait.

Pour 352,16 $CAN aller simple pour un siège standard ou 1102,16 $CAN pour un siège-lit, les voyageurs pourront, dès le 13 mars, monter à bord de Zipair et faire la traversée du Pacifique entre Tokyo et Vancouver.

C’est ainsi que se concrétisera sous peu l’étape suivante de Zipair dans sa volonté de développer le marché canadien, mais surtout celle de renforcer son réseau international à travers le Pacifique, a indiqué le président de Zipair, Shingo Nishida, dans un communiqué.

La fréquence de la liaison entre Tokyo Narita et Vancouver sera de trois vols par semaine, les jours suivants : lundis, mercredis et samedis.

Cette liaison avec Vancouver deviendra la quatrième du transporteur à travers le Pacifique, après Los Angeles, San José Mineta et San Francisco (toutes les trois en Californie).

Les réservations pour les vols vers et de Vancouver sont déjà admises sur le site du transporteur : www.zipair.net.

Qui dit « low cost » dit « attention aux extras »

Comme c’est le cas chez tous les transporteurs à bas prix, il faut être attentif aux règles dictées par Zipair au chapitre de tous ces petits ceci et cela qui peuvent venir avec un extra $.

Par exemple :

-au-delà de deux petits bagages en cabine totalisant 7 kg, il y aura un extra à payer : 52 $ (entre 8 et 15 kg)

-un bagage de 30 kg maximum peut être enregistré en soute moyennant 73 $.

Les forfaits de Zipair

Le transporteur propose les deux forfaits suivants :

-forfait Value : bagage en soute 30 kg, sélection de siège et repas en vol : 114$

-forfait Premium : bagage en soute 30 kg, sélection de siège, repas en vol, bagage de cabine pouvant excéder 8k : 187$

À noter que Zipair ne permet aucun changement de date de voyage (une fois la réservation effectuée) et n’offre aucun remboursement pour une annulation issue de la décision d’un passager.

Zipair c’est…

-une filiale à bas prix (low cost) de Japan Airlines qui a vu le jour en 2018

-une compagnie aérienne basée à Tokyo Narita

-un modèle d’affaires qui mise sur les liaisons internationales long-courrier

-une flotte constituée de Boeing 787-8 Dreamliner configuré en 290 sièges

le Wi-Fi gratuit à bord, pour toutes les classes de cabine

-huit destinations internationales desservies : Bangkok, Singapour, Manille, Séoul, Honolulu, Los Angeles, San José Mineta et San Francisco (Vancouver sera la neuvième).

Article précédentTempête majeure dans l’est: d’autres vols pourraient être perturbés
Prochain articleÀ L’AFFICHE: Avec Vacances Air Canada et Hilton All-Inclusive
Détentrice d’un baccalauréat en journalisme de l’Université Laval, Isabelle débute sa carrière de journaliste en voyage en 1995. Ses articles et reportages ont voyagé dans les magazines L’agent de voyages, Voyager et Tourisme Plus, Atmosphère d’Air Transat et le Journal Le Devoir, entre autres. Elle est co-autrice de quatre guides chez Rudel Médias (25 destinations soleil pour les vacances) et aux Éditions Ulysse (Voyager avec des enfants, Fabuleux Alaska/Yukon, Longs séjours à l’étranger). Depuis 2006 aussi, elle présente des conférences devant public.