Conflit au Moyen-Orient : vols perturbés, ciel fermé, avis d’évacuer

La tension est devenue à ce point insoutenable au Moyen-Orient qu’une multitude de décisions ont été prises par des gouvernements et des autorités aéroportuaires et aériennes d’ici et là-bas. Tour d’horizon.

Ottawa déconseille tout voyage

Affaires mondiales Canada demande aux Canadiens d’éviter tout voyage en Israël et en Cisjordanie en raison de la « situation imprévisible en matière de sécurité » dans la région.

La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, affirme que «la situation sécuritaire régionale demeure très volatile et pourrait s’aggraver sans préavis».

Plus encore, la ministre dit que les Canadiens devraient envisager de quitter la région par des moyens commerciaux.

La Jordanie ferme son espace aérien

On apprenait samedi qu’en raison des tensions Iran-Israël et de l’escalade des risques dans la région, la Jordanie a fermé son espace aérien face à la situation qualifiée de «dangereuse» au Moyen-Orient.

Un communiqué de l’Autorité jordanienne de l’aviation civile indiquait qu’elle « a pris la décision de fermer temporairement l’espace aérien jordanien à tous les avions entrants, partants et en transit, à partir de 20h00 UTC », c’est-à-dire 23h samedi. On y indiquait que l’avis sera continuellement mis à jour et révisé en fonction des développements de la situation.

Répercussions sur le trafic aérien

L’attaque de l’Iran sur Israël samedi a eu et a des répercussions sur le trafic aérien au Moyen-Orient ainsi que sur les lignes Europe-Asie, rapporte-t-on ici.

On souligne que « beaucoup de compagnies aériennes ont décidé de suspendre leurs fréquences dans la région. Ce qui a concerné Israël, l’Iran, mais aussi les proches Irak, Jordanie et Liban. S’en est suivie une cascade d’annulations ainsi que des retards ».

On ajoute également que « beaucoup de compagnies aériennes ont pris une route aérienne plus au sud afin d’éviter la zone en conflit. Avec des temps de vol éventuellement allongés entre l’Europe et l’Asie ».

Plus en détails, la plateforme Voyages d’Affaires rapporte aujourd’hui ce tableau :

-Austrian Airlines a également suspendu toutes ses liaisons sur Téhéran jusqu’à nouvel ordre;

-Air France a annulé sa liaison sur Tel Aviv. Mais dès mardi (demain), le vol AF958 décollant à 9h30 de Paris reprendra du service;

les vols El Al sont tous maintenus;

-le vol de Royal Jordanian au départ de Paris (départ à 16h) et celui de Middle East Airlines vers le Liban (départ 13h40) sont maintenus;

-Air France a également repris ses fréquences vers Beyrouth.

Aussi :

-Swiss : les vols à destination et au départ de Beyrouth (Liban) sont suspendus jusqu’au jeudi 18 avril inclus, rapporte Le Messager.fr ce matin. Pour Israël, les vols au départ et à destination de Tel Aviv resteront suspendus jusqu’à nouvel ordre;

-KLM a annulé ses vols au-dessus de l’Iran et de la majeure partie d’Israël, rapportait-t-on ici hier dimanche. « La compagnie aérienne continuera cependant à desservir la ville israélienne de Tel Aviv. L’aéroport de Tel Aviv, qui avait fermé dans la nuit de samedi à dimanche, est de nouveau opérationnel. »

Quant à Lufthansa, nous vous annoncions jeudi dernier que la compagnie aérienne prolonge la suspension de ses vols vers Téhéran.

La plateforme Boursorama relaye quant à elle les informations suivantes :

-la compagnie britannique easyJet a interrompu dimanche ses opérations à destination et en provenance de Tel Aviv, sans fournir de calendrier;

-Wizz Air a déclaré avoir annulé la plupart de ses vols à destination et en provenance de Tel Aviv jusqu’à aujourd’hui lundi;

-Finnair a suspendu les opérations dans l’espace aérien iranien jusqu’à nouvel ordre, ce qui pourrait allonger la durée des vols au départ de Doha.

Autre avis :

Vietnam Airlines a annoncé avoir « ajusté ses trajets des vols entre le Vietnam et l’Europe pour éviter les zones touchées par les tensions. Ainsi, les vols réguliers vers l’Europe depuis Hanoï, Hô Chi Minh-Ville vers Paris (France), Francfort (Allemagne) et Londres (Royaume-Uni) ne survoleront pas l’espace aérien des zones touchées.

« L’ajustement des itinéraires des vols peut prolonger le temps de certains vols, mais Vietnam Airlines maintiendra ces nouveaux itinéraires jusqu’à ce que les tensions au Moyen-Orient soient finies. »

À noter que nombre d’autres compagnies aériennes ont modifié leurs itinéraires et/ou leurs horaires des vols dans cette région.

Soulignons que comme la situation change rapidement, les statuts des vols changeront eux aussi rapidement.

Article précédentAir Canada annule de nouveau ses vols vers Tel-Aviv
Prochain articleTransat célèbre le succès de son premier camp de recrues
Détentrice d’un baccalauréat en journalisme de l’Université Laval, Isabelle débute sa carrière de journaliste en voyage en 1995. Ses articles et reportages ont voyagé dans les magazines L’agent de voyages, Voyager et Tourisme Plus, Atmosphère d’Air Transat et le Journal Le Devoir, entre autres. Elle est co-autrice de quatre guides chez Rudel Médias (25 destinations soleil pour les vacances) et aux Éditions Ulysse (Voyager avec des enfants, Fabuleux Alaska/Yukon, Longs séjours à l’étranger). Depuis 2006 aussi, elle présente des conférences devant public.