Médias sociaux : comment s’en servir pour avoir du succès

Les médias sociaux, à quoi ils servent, outre de publier des vidéos de chats? Ou plutôt : à quoi ils PEUVENT servir, réellement, pour une agence de voyage qui veut faire du business et avoir du succès?

Caterine Beaudoin. Photo: Isabelle Chagnon

Open Jaw Québec a rencontré Caterine Beaudoin, consultante en stratégie des médias sociaux, pour entendre ce qu’elle avait à dire sur le sujet.

« Avoir une présence dans les médias sociaux, c’est bien, mais c’est encore mieux de savoir comment se bonifier, comment les utiliser pour obtenir des données en général et avoir un contact direct avec son audience » a-t-elle d’emblée souligné.

« On peut faire le tour et être partout : Instagram, X, Facebook, LinkedIn, TikTok, etc. Mais le secret bien gardé, c’est celui-ci : ils reviennent tous au même. Les questions qu’une agence doit se poser, ce sont celles-ci : sommes-nous à la bonne place pour rejoindre ceux qu’on veut rejoindre? Et eux, sont-ils à la bonne place pour nous? »

Caterine ajoute qu’il y a une troisième question à se poser : « avons-nous besoin d’être sur TOUS les réseaux sociaux? La réponse est non. »

Le questionnement ne s’arrête pas là. Caterine explique qu’une agence doit identifier ces trois choses : quel est le sujet ou le thème à faire connaître, quel est le produit et où se trouve notre clientèle.

Car voici pour quoi : « par exemple, si une agence offre des voyages scolaires, pour les jeunes, peut-être que TikTok sera le bon réseau à choisir, car c’est TikTok qui rassemble les jeunes.

« Instagram? Leur clientèle est un peu plus âgée. Facebook, même chose. LinkedIn, par contre, s’adresse principalement aux jeunes professionnels en général. Donc selon l’âge et ce qu’une agence veut proposer, il y a un réseau social pour chacune de ces options. »

Mais aussi : « si vous avez seulement des photos à publier, sans doute TikTok n’est pas le bon réseau à envisager.

« Quant aux sujets, voici des exemples : mariage et couple, prioriser Pinterest et Instagram. Les voyages organisés de groupe? LinkedIn ou Facebook. Si on veut seulement aller dans l’inspiration, Facebook et Instagram seront à prioriser. Bref, c’est selon ce que vous avez à offrir ET selon qui vous voulez atteindre. La recherche à faire, elle est à ces niveaux-là. »

Les objectifs et buts premiers

À court et moyen termes, plusieurs objectifs et buts peuvent être envisagés par une agence qui mise sur les médias sociaux et qui apprend à bien les exploiter :

-atteindre un nombre X d’abonnés

-entrer en contact direct avec sa clientèle et ses abonnés

-diriger les abonnés et autres visiteurs internautes vers le site Internet de l’agence

-récolter des données

-démontrer que l’agence est là pour eux (cette clientèle)

-accroître sa notoriété

-échanger.

« Avec les médias sociaux, vous avez une ressource en or entre vos mains! » ajoute Caterine Beaudoin.

Récolter des données sur ses abonnés (clientèle) est une autre fonction importante que permettent les médias sociaux et sur laquelle les agences sont largement invitées à miser :

« Chaque réseau social a son algorithme qui permet d’identifier qui va voir notre publication ou pas, ou peu, et comment. Il en ressort donc des informations importantes pour une entreprise comme une agence de voyage » explique Caterine.

4 concepts pour la destination du succès

Qu’est-ce qui fait que les gens passent du temps sur notre réseau social? Caterine Beaudoin identifie quatre clés :

1-la constance des publications : « c’est primordial. Et quelle fréquence? Pas important. Si vous postez une fois par semaine, continuez une fois par semaine. La journée de la semaine est importante, et l’heure aussi.

Si vous avez du temps pour un post seulement par mois? Bien! Mais faites-le à chaque mois, le même jour, et idéalement à la même heure » explique Caterine.

2-la qualité : se demander qu’est-ce que je veux mettre en valeur? Que l’audience veut-elle voir? « En général, Pinterest et Instagram, c’est du beau. Une belle photo, une belle vidéo, bien cadrée. La qualité du texte aussi est importante. Qualité dans le sens : mon texte vise-t-il l’engagement? Interpelle-t-il les réponses, les likes, les « j’aime », les commentaires, etc. Car l’idée, c’est de susciter l’interaction des gens avec nos publications« .

tendance : dans le sens de « suivre les tendances ». « TikTok et Instagram sont forts là-dessus : quelle chanson est à la mode en ce moment? Quel genre de vidéo est populaire? Avec des flashs? Durée de moins de 5 secondes? Il faut suivre les tendances » précise Caterine.

contenu : « entendons ici le format. C’est ici une question de temps. Si vous postez une bannière sur FB et Instagram, quelque chose à l’horizontal, elle va passer vite dans le fil de votre réseau social. Si le format est carré, elle va prendre 50% de l’écran des visiteurs. Si vous choisissez le mode portrait (rectangle à la verticale), donc à la verticale, elle restera un peu plus longtemps. C’est pourquoi on passe plus de temps sur les vidéos : elles prennent tout notre écran dans le cellulaire » détaille Caterine Beaudoin.

Article précédentDavid Côté signe son grand retour dans l’industrie avec Voyages Qualité Côté
Prochain articleFITCuba 2024: les nouvelles tendances du tourisme et les projets d’avenir
Détentrice d’un baccalauréat en journalisme de l’Université Laval, Isabelle débute sa carrière de journaliste en voyage en 1995. Ses articles et reportages ont voyagé dans les magazines L’agent de voyages, Voyager et Tourisme Plus, Atmosphère d’Air Transat et le Journal Le Devoir, entre autres. Elle est co-autrice de quatre guides chez Rudel Médias (25 destinations soleil pour les vacances) et aux Éditions Ulysse (Voyager avec des enfants, Fabuleux Alaska/Yukon, Longs séjours à l’étranger). Depuis 2006 aussi, elle présente des conférences devant public.