IATA: la situation se dégrade toujours plus en Afrique

125

(Air Journal) L’Association du transport aérien international a publié de nouvelles données indiquant que l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’industrie et les économies de l’aviation en Afrique est beaucoup plus élevé que celui constaté au printemps.

Les pertes d’emplois dans l’aviation et les industries connexes du continent africain pourraient augmenter jusqu’à 3,5 millions, estime le lobby dans ses prévisions mises à jour et publiées le 13 aout 2020.

C’est selon son communiqué « plus de la moitié des 6,2 millions d’emplois liés à l’aviation dans la région, et 400.000 de plus que l’estimation précédente ». Le trafic aérien de l’année 2020 devrait chuter de 54% (plus de 80 millions de passagers) par rapport à l’année dernière, légèrement pire que les -51% prévus auparavant. Le PIB soutenu par l’aviation dans la région pourrait perdre jusqu’à 35 milliards de dollars ; l’IATA avait précédemment estimé une baisse de 28 milliards de dollars. (Lire l’article)