Le vol direct Mtl-Terceira, aux Açores, vu par Canandes et l’agence Services Plus

217
Un peu de promotion à bord d’Azores Airlines: le tourisme des baleines, un gros morceau de l’offre à Terceira

Dossier. Open Jaw Québec a profité de la participation du voyagiste Canandes International Tours et de l’agence de voyage Services Plus, au vol inaugural Montréal-Terceira-Montréal, qui s’est déroulé les 15 (aller) et 22 (retour) juin derniers, pour leur demander leurs impressions. Résumé.

« Des horaires de vol extraordinaires! »

« Les horaires de ce vol sont extraordinaires!, s’est tout de suite exclamée Patricia Pérez, copropriétaire du voyagiste Canandes. Nous sommes partis à 11h le matin, donc nous avons eu tout le loisir de faire une bonne nuit à la maison la veille, et nous sommes arrivés à destination la journée même, et on dort le soir peu après notre arrivée.

Patricia Pérez, heureuse d’être à Angra, sur l’île de Terceira

« C’est comme s’il n’y avait pas de décalage horaire (4 heures de plus qu’à Montréal). Nous n’avons pas à subir un décalage horaire en quelque sorte. C’est un énorme avantage car pour beaucoup de personnes, subir un décalage horaire, ça peut être fastidieux.

« S’ils pouvaient ne pas modifier ces horaires, ce serait merveilleux!

« Puis le vol est d’une durée de cinq heures seulement. C’est comme aller au Mexique ou en Colombie-Britannique! Tout ça aide vraiment! »

La classe Confort du A321neo d’Azores Airlines

Madame Pérez a décidé de s’offrir la classe Confort pour le vol de retour Terceira-Montréal. Nous lui avons demandé ses impressions.

Classe Confort à gauche, classe Économique à droite

« C’est un avion qui est presque neuf. Déjà donc, c’est très bien!, a indiqué Madame Pérez. Le siège de la classe Confort était bien, mais les accessoires sont au minimum. Il n’y avait pas, par exemple, d’écran individuel, à chaque siège. Il faut dire au client qu’il devra utiliser son propre appareil pour accéder à la plateforme et aux films du transporteur durant le vol.

« Au niveau confort, je compare cette classe à la Première d’Aeromexico et de Copa Airlines : siège confortable, service excellent, l’équipage était aux petits soins, très serviables et gentils. »

Et le prix?

« Ce n’était pas si cher à mon avis. Le surclassement pour l’aller simple a coûté un peu plus de 300 $. Je pense que ça vaut le prix. »

Quelques privilèges signés Azores Airlines

« 50 % plus d’espace »

Conseiller et propriétaire de l’agence Voyages en Liberté Services Plus, Rui Serpa était aussi du groupe invité à expérimenter le vol inaugural Montréal-Terceira-Montréal.

Comme Patricia Pérez, Monsieur Serpa s’est offert un surclassement en classe Confort pour le vol de retour à bord du A321neo LR. Voici ses impressions :

« L’avantage de la classe Confort chez Azores Airlines, c’est vraiment l’espace offert aux jambes et aussi le coussin du siège, qui est beaucoup plus confortable que celui de la classe économique.

Rui Serpa, heureux aussi d’être à Angra…

« L’espace pour s’asseoir est presque 50 % plus spacieux que celui en classe Économique. Si le passager mesure plus que 6 pieds, la classe Confort l’aidera énormément à obtenir un voyage plus agréable. Les gens ayant une corpulence un peu plus imposante aussi profiteront énormément de l’avantage de l’espace du siège et des jambes.

« Quant au service à bord, celui-ci est plus rapide et raffiné et les breuvages alcoolisés sont illimités. Bref, on ne s’ennuie pas en confort, c’est certain! »

Le prix, en fonction de la disponibilité

« Le supplément à payer pour la classe Confort est calculé en fonction de la disponibilité, a ajouté Monsieur Serpa. Un billet en classe Économique coûte en moyenne 900 $, un billet en classe Confort, 2 400 $. Il existe des promotions à 1 900$ mais c’est rare.

« Par contre, à l’aéroport, s’il reste des sièges Confort disponibles, le supplément est d’environ 400 $ CAN (286 euros environs), pour l’aller (ou le retour). Donc, c’est moins cher de payer un surclassement une fois à l’aéroport, comparativement à payer le billet aller-retour en classe Confort, mais les disponibilités sont limitées. Autrement dit, ça ne marche pas toujours ! »

Message écolo et pourquoi pas un peu de portugais 101

Précision sur les prix

« Le supplément à payer à l’aéroport est d’environ 286 euros, mais la différence entre le coût du billet en classe Économique vs en classe Confort, n’est pas uniquement de 286 euros x 2, a précisé Rui Serpa. En réalité, c’est un peu plus, soit 400 euros environ par trajet, soit 800 euros au minimum pour l’aller-retour. »

Confort psychologique

« La classe Confort, elle offre aussi un certain confort psychologique, car plus notre siège se trouve à l’avant de l’avion, moins on ressent la turbulence. Et l’embarquement et débarquement sont prioritaires.

Un autre privilège s’appelle bagage : « la franchise de bagages devient 2 x 32 kg + 2 x 8 kg. C’est bien! » a conclu Monsieur Serpa.

Photos : Isabelle Chagnon

Notre journaliste était l’invitée de Discover the World Marketing, Azores Airlines et les autorités touristiques de Terceira

Article précédentTerceira : petit carnet d’adresses hôtels et restos
Prochain articleTerceira vue par Canandes et l’agence Services Plus
Détentrice d’un baccalauréat en journalisme de l’Université Laval, Isabelle débute sa carrière de journaliste en voyage en 1995. Ses articles et reportages ont voyagé dans les magazines L’agent de voyages, Voyager et Tourisme Plus, Atmosphère d’Air Transat et le Journal Le Devoir, entre autres. Elle est co-autrice de quatre guides chez Rudel Médias (25 destinations soleil pour les vacances) et aux Éditions Ulysse (Voyager avec des enfants, Fabuleux Alaska/Yukon, Longs séjours à l’étranger). Depuis 2006 aussi, elle présente des conférences devant public.