Transports Canada devra démontrer que les Boeing 737 Max peuvent voler en toute sécurité

707

Les syndicats des agents de bord d’Air Canada, de Sunwing et de WestJet sont solidaires des syndicats d’agents de bord américains qui ont fait part de leurs préoccupations concernant la sécurité du Boeing 737 Max. La composante Air Canada du SCFP (ligne principale d’Air Canada et Rouge), la section locale 4055 du SCFP (Sunwing) et la section locale 4070 du SCFP (WestJet, Encore et Swoop) demandent à Transports Canada de prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité de ces appareils.

La sécurité des passagers et de l’équipage doit toujours passer en premier. Le gouvernement fédéral a pris la bonne décision en clouant au sol les Boeing 737 Max au Canada. Compte tenu des agissements de Boeing et de la Federal Aviation Administration dans ce dossier, il appartient maintenant à Transports Canada de garantir que ces avions sont entièrement conformes et sécuritaires pour nos membres et les voyageurs.

À lire aussi :
Les Boeing 737 MAX s’en vont pour l’Arizona
Toujours pas de date de retour pour le Boeing 737 MAX
Plus cher de voyager à cause de la crise des Boeing 737 MAX

À l’instar des syndicats d’agents de bord américains, le SCFP doit être consulté avant que Transports Canada ne permette aux Boeing 737 Max de voler à nouveau dans l’espace aérien canadien. Nous devons avoir accès à toutes les informations nécessaires pour évaluer la sécurité de ces appareils. Pour éviter une autre tragédie, il faudra appliquer les normes de sécurité les plus élevées possibles. Transport Canada devra démontrer que ces appareils sont sécuritaires, pas seulement l’affirmer.

Air Canada, Sunwing et WestJet sont les trois transporteurs aériens canadiens qui utilisent des Boeing 737 Max. Le SCFP représente plus de 13 000 agents de bord chez ces transporteurs.

SOURCE Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)