ACTA : Manon Martel fait part des actions concrètes entreprises auprès des gouvernements

121

L’ACTA vient de publier un nouveau suivi pour ses membres concernant les actions entreprises par l’ACTA ici au Québec auprès des gouvernements provinciaux et fédéraux.

L’ACTA continue de travailler avec les institutions gouvernementales fédérale et provinciale dans cette situation très complexe. Madame Martel nous informe que de multiples outils ont été mis en place pour aider et soutenir ses membres : son Portail-COVID-19, son webinaire, sa section concernant le COVID-19 et les contacts et informations pertinents, ainsi que d’autres outils qui seront disponibles tout au long de cette crise.

« ACTA continue de travailler sur le lobbying au niveau fédéral. Notre présidente et vice-présidente sont en contact tous les jours avec le gouvernement. » rassure Manon Martel, la directrice générale de l’ACTA.

À lire aussi :
Important – L’ACTA demande aux agents d’écrire d’urgence à leur député

Elle tient également à clarifier que l’ACTA supporte toutes les parties dans ce dossier extrêmement difficile pour tous concernant un remboursement ou un crédit voyage de 24 mois. « Mais il faut aussi penser plus loin pour la survie de l’industrie du voyage partout dans le monde et aussi penser à la situation des consommateurs dans cette crise. » explique-t-elle.

Dans les derniers jours, une lettre a également été envoyée au Premier Ministre du Québec, M. François Legault, à la présidente de l’OPC, Mme Marie-Claude Champoux, à la Ministre du Tourisme du Québec, Mme Caroline Proulx, et au ministre de l’Économie et de l’innovation, M. Pierre Fitzgibbon, pour leur faire part de la situation sans précédent que les agents vivent et l’urgence de leur venir en aide durant cette période extrêmement difficile.

« J’ai moi-même discuté avec plusieurs personnes au gouvernement pour leur dire de vive voix l’urgence d’aider les agences de voyages et conseillers en voyages. » ajoute-t-elle.

Voici les demandes de l’ACTA auprès des instances gouvernementales :

« Pour les agences de voyages :

Nous demandons des mesures et une aide financière pour les entreprises, incluant des prêts à faible taux d’intérêt et des subventions, le report des paiements du loyer et du bail, un allégement fiscal, une baisse du fardeau de la réglementation provinciale, ainsi que la suspension de la rétrofacturation lors des achats de voyages. Un allégement de la réglementation provinciale : Intervention immédiate auprès des gouvernements provinciaux et des autorités de réglementation pour réduire les charges réglementaires.

Pour les conseillers en voyages et travailleurs indépendants:

En ce qui concerne les employés des agences de voyages et les entrepreneurs indépendants, ACTA demande au gouvernement d’adopter l’assurance-emploi (AE) d’urgence sans période d’attente et d’augmenter la prestation de 55 % à 75 %; d’adopter un programme de soutien d’urgence pour les travailleurs autonomes (soit pour les entrepreneurs indépendants qui représentent 35 % de notre industrie) qui ne sont pas admissibles à l’AE et d’offrir un soutien financier d’urgence qui prévoit dès maintenant le travail partagé plutôt que le chômage. »

Urgente campagne d’envoi de lettres

N’oublions pas qu’il y a quelques heures, l’ACTA lançait une campagne d’envoi de lettres et une campagne téléphonique.

« Nous vous demandons d’appeler votre député et d’envoyer des lettres, pour que le gouvernement nous entende. Nous savons que vous êtes à la fois stressés et occupés, mais nous vous prions d’envoyer ces lettres DE TOUTE URGENCE. Nous devons continuer d’exercer des pressions au nom des agences de voyages et conseillers en voyages au cours des jours et des mois à venir. »

Visitez le site à l’adresse www.actafr.ca et cherchez la rubrique « CAMPAGNE D’ENVOI DE LETTRES » sur la page d’accueil où vous trouverez les instructions détaillées, incluant des liens menant aux sites Web où vous trouverez les coordonnées des représentants fédéral et provincial dans votre circonscription.