Vol retardé 5h par pax exigeant du poisson

541

Un passager de classe affaires aux besoins diététiques pointus a causé un retardement majeur à un vol Air Canada le weekend dernier, lorsque le pax en question a fait une crise puisque son repas de choix était indisponible.

L’homme était assis à sa place en classe affaires, prêt pour son vol transcanadien de Vancouver à Toronto, quand il est devenu turbulent, exigeant qu’on lui serve du poisson puisqu’il ne peut manger ni viande, ni gluten, selon un reportage CTV.

Les agents de bord notaient les choix de repas des pax en class affaire avant le décollage, ce qui incita l’homme à faire ses demandes.

Bien que l’agente de bord ait offert plusieurs choix de repas au passager, rapporte un témoin à CTV, l’homme continua sa crise et à tenir de propos impolis à l’égard de l’agente AC. Selon le témoignage, l’homme lançait des injures et avait un comportement agressif, mais ne semblait pas être en état d’ébriété.

« Il était calme et disait: Si je n’obtiens pas mon poisson, nous aurons un problème. D’une manière ou d’une autre, je l’aurai; soit vous me le servez, ou je me le servirai moi-même.»

Pardon? Partait-il à la pêche?  

Le comportement ingérable du pax a forcé l’avion à retourner vers la porte d’embarquement, où il a finalement été retiré de l’avion. Toutefois, sa crise a causé l’équipage à rater leur fenêtre de départ.

« Le pilote a fait une annonce expliquant qu’en raison du délai causé par le retour à la passerelle, il était trop tard pour que lui et le copilote puissent décoller, et qu’un nouveau pilote et copilote seraient nécessaires pour ce vol vers Toronto,» a dit le témoin à CTV.  

« Nous avons tous étés importunés à cause de sa crise de nerfs parce qu’il n’y avait pas de poisson, » dit le témoin.

Le vol qui devait décoller à 14h a finalement décollé à 19h30, plus de cinq heures en retard sur l’horaire initial. Tout ça pour une assiette de poisson en vol!