Le CNLA demande à Ottawa d’abolir la vaccination obligatoire pour les touristes

180
Image d'aéroport canadien
Image d’aéroport canadien

Le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) salue la décision d’Ottawa de suspendre l’exigence de vaccination pour les voyages intérieurs et internationaux au départ du Canada, mais estime qu’il reste d’autres mesures à prendre pour harmoniser pleinement les exigences du pays en matière de COVID-19 avec celles d’autres destinations.

« Les principales compagnies aériennes du Canada considèrent l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement du Canada comme une étape importante pour le secteur de l’aviation, l’industrie du tourisme et les voyageurs canadiens, a déclaré hier par communiqué Suzanne Acton-Gervais, présidente et chef de la direction par intérim du CNLA, qui regroupe les principaux transporteurs aériens du Canada.

« La décision du gouvernement de suspendre le mandat national de vaccination pour le transport aérien et les employés du secteur des transports est une mesure positive qui simplifiera de nombreux aspects du secteur des voyages et rapprochera le Canada de la norme qui commence à se dessiner dans le monde. Les compagnies aériennes travailleront avec diligence pour mettre en œuvre ces changements. Nous sommes confiants de pouvoir assurer la sécurité des voyageurs, comme nous l’avons toujours fait, en particulier compte-tenu des taux statistiquement minimes de transmission de la COVID résultant du transport aérien. »

Cependant, ces changements ne suffisent pas à résoudre la situation dans les aéroports du Canada et la complexité à laquelle les voyageurs sont confrontés, ajoute-t-elle.

« L’aviation est une industrie mondiale qui repose sur la cohérence, la prévisibilité et l’harmonisation. C’est pourquoi nous renouvelons notre appel au gouvernement fédéral de prendre les mesures restantes nécessaires pour harmoniser pleinement les exigences du Canada en matière de COVID-19 avec celles d’autres pays, notamment :

  • Mettre fin au mandat de vaccination pour les voyageurs internationaux entrants, comme plus de 100 pays l’ont fait à ce jour;
  • Apporter des changements immédiats à ArriveCAN, y compris éliminer la duplication des contrôles sanitaires effectués par les agents frontaliers, ce qui augmente le volume aux lignes d’inspection des douanes;
  • Prolonger de façon permanente la pause concernant les tests d’arrivée dans les aéroports, laquelle expirera le 1er juillet; et
  • S’engager à rendre permanents les changements annoncés aujourd’hui – fournissant de la prévisibilité et de l’assurance aux voyageurs canadiens concernant leurs plans de voyage, et aux employés du secteur des transports concernant leur situation d’emploi. »