MSC s’engage à éliminer ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050

548
MSC Seaside

MSC Croisières s’est engagé à atteindre la carboneutralité dans ses activités maritimes de croisière d’ici 2050.

Selon son plus récent communiqué de presse, cet objectif – qui couvrira à la fois MSC Croisières et Explora Journeys – va au-delà de l’ambition de l’OMI de réduire les émissions du transport maritime de 50% d’ici 2050 par rapport à 2008 et « met l’entreprise sur une course pour aider à accélérer les développements technologiques et énergétiques nécessaires ».

MSC a déclaré avoir signé l’appel à l’action de Getting to Zero Coalition pour accélérer la décarbonisation de l’ensemble du secteur du transport maritime, y compris les croisières.

L’appel à l’action comprend notamment l’exigence de se fixer l’objectif d’atteindre zéro émission d’ici 2050. Il sera remis aux gouvernements du monde entier avant la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 1er au 12 novembre à Glasgow, en Écosse.

« En tant qu’entreprise familiale avec plus de trois cents ans d’héritage maritime, nous avons toujours ressenti une profonde responsabilité envers notre environnement marin et notre planète. Aujourd’hui, nous allons encore plus loin dans notre engagement en adoptant un avenir à zéro émission nette au cours des trois prochaines décennies. Nous y parviendrons en investissant et en soutenant le développement et la mise en œuvre accélérés de technologies innovantes et de pointe à déployer dans l’ensemble de notre flotte, en élevant continuellement la barre de la performance environnementale et en faisant progresser notre industrie », a déclaré Pierfrancesco Vago, président exécutif de MSC Croisières.

« La collaboration entre les opérateurs, les chantiers navals, les fabricants de technologies, les institutions universitaires, les autorités publiques et les gouvernements sera essentielle. Il existe déjà des signes encourageants de tels partenariats permettant des progrès, mais il est possible d’en faire plus. J’appelle toutes les parties à travailler sans relâche à cette fin et à réaliser la prochaine grande transition énergétique dans notre industrie », a-t-il ajouté.

MSC a tenu à rappeler qu’au cours des dernières années, elle s’est concentrée sur la réduction de l’intensité des émissions de GES grâce à l’introduction de mesures d’efficacité énergétique et d’amélioration opérationnelle dans l’ensemble de sa flotte.

Après avoir introduit une amélioration annuelle de l’efficacité de 2 à 4% dans l’ensemble de la flotte, la société a déclaré qu’en 2019, elle avait atteint une amélioration de l’efficacité de 28% par rapport à 2008 et qu’elle était « en bonne voie » pour atteindre l’objectif de réduction de l’intensité de 40% de l’OMI pour 2030.

MSC a également déclaré qu’à l’avenir, les améliorations de l’efficacité énergétique et les mesures opérationnelles ne suffiront pas à elles seules à mettre le secteur du transport maritime sur la voie de la décarbonisation. Pour cette raison, la marque « contribue activement à accélérer l’évolution technologique significative qui est nécessaire ».

Elle prévoit d’ailleurs participer à plusieurs projets de recherche de l’industrie visant à développer les technologies et les carburants qui offrent le potentiel de permettre des navires zéro émission.