Billets d’avion à 500 $ : aucune entente signée, inquiétude sur le carburant et limite de 3 billets/voyageur/année

553

C’est la veille de l’entrée en vigueur du programme destiné à permettre l’achat de billets d’avion à 500 $, et le gouvernement du Québec et les transporteurs aériens n’ont pas encore signé d’entente.

C’est sur quoi attire l’attention Radio-Canada, à qui une porte-parole du ministère des Transports a confirmé que cette entente « devrait être annoncée au cours de la semaine ».

Mais voilà que de nouvelles questions apparaissent, notamment au sujet du coût du carburant, qui « a presque doublé depuis l’annonce » fait voir Radio-Canada. « Les transporteurs se demandent donc si le gouvernement va être en mesure d’ajuster les compensations qu’ils doivent recevoir pour maintenir le prix des billets à 500 $. »

Le président du conseil d’administration de l’aéroport régional de Mont-Joli, Bruno Paradis, a mentionné que « cette question demeure sans réponse pour l’instant. Je m’inquiète un petit peu plus pour l’argent public. On verra combien ça coûtera à ce moment-là, parce que les négociations, visiblement, ne sont pas terminées ».

Limite de trois billets par personne, par année

Cette information nous a-t-elle échappée? Ou est-ce un nouveau critère ajouté? Radio-Canada soulignait également il y a trois jours que « les voyageurs qui voudront profiter du tarif subventionné ne pourront pas s’en procurer plus de trois par année ».

L’article nous apprenait aussi que selon les informations obtenues, « les voyageurs qui n’ont pas besoin d’effectuer des allers-retours pourraient aussi opter pour six allers simples à 250 $ chacun ».

Le ministère des Transports du Québec « aura la responsabilité ultime de s’assurer que les voyageurs respectent les règles du programme, poursuit Radio-Canada. C’est d’ailleurs ce que réclamaient les compagnies aériennes, qui disaient ne pas vouloir jouer à la police avec leur clientèle. »