Le tourisme de croisière continue de croître en République dominicaine

117
Croisière en République dominicaine

La 28e édition de la Conference FCCA, qui représente plus de 90 % de la capacité mondiale des croisières océaniques, a eu lieu la semaine dernière à Santo Domingo.

Il s’agit de la seule conférence officielle sur les croisières représentant les Caraïbes, le Mexique ainsi que l’Amérique centrale et du Sud.

L’événement de quatre jours s’est terminé le 14 octobre, et a réuni 500 représentants de 40 pays, 14 compagnies maritimes parmi les 23 membres qui composent la FCCA, et plus de 60 dirigeants de compagnies de croisière.

Les ministres du Tourisme des régions représentées étaient également présents afin d’échanger avec les dirigeants des compagnies membres de la FCCA.

Le ministre dominicain du tourisme, David Collado, a souligné l’importance de ce « Sommet sur la croisière » pour le renforcement de ce segment touristique dans le pays, qui enregistre une croissance soutenue. Il a ajouté que de plus en plus de croisiéristes arrivent en République dominicaine, ce qui représente un fort impact économique pour les différentes régions.

Dans son discours d’ouverture, Adam Ceserano, président de la FCCA, a expliqué que la consolidation acquise par la République dominicaine en tant que destination de croisière était due à ses excellentes installations portuaires, les multiples atouts de la destination et sa stratégie touristique visionnaire.

La République dominicaine a connu une hausse annuelle de 127 % du nombre d’arrivées de croisiéristes entre 2009 (477 773 arrivées) et 2019 (1 082 451 arrivées), selon les données fournies par les compagnies membres de la FCCA.

Ces dernières représentent des bénéfices économiques importants pour la destination. Au cours de la saison 2008/2009, le tourisme de croisière avait généré 23,5 millions de dollars US de recettes en République dominicaine, ainsi que 788 emplois rémunérés, à hauteur de 3,1 millions de dollars US, selon une étude de Business Research & Economic Advisers.

L’étude de 2018, portant sur la saison de croisière 2017/2018, a révélé que les recettes liées au tourisme de croisière représentaient 134,7 millions de dollars US ainsi que 4 052 emplois rémunérés, à hauteur de 17,4 millions de dollars US en République dominicaine.

L’année dernière, le port de Taino Bay, à Puerto Plata, a démarré ses activités, ce qui représente une capacité supplémentaire. Par ailleurs, Norwegian Cruise Line et le gouvernement dominicain ont récemment signé un accord concernant les activités du port de La Romana à partir de 2023.

Le gouvernement souhaite également travailler avec le secteur pour développer un nouveau port de croisière à Samana. La FCCA et le gouvernement collaborent pour stimuler la demande pour le port de Sans Souci. La 2022 FCCA Cruise Conference a d’ailleurs lieu à Santo Domingo, afin que les professionnels de la croisière et les participants puissent découvrir ses atouts par eux-mêmes.