Air Canada mesure la qualité de l’air avec un Airbus

147
(Groupe CNW/Air Canada)

Air Canada annonce que l’un de ses appareils A330 d’Airbus a été équipé de capteurs de diagnostic en partenariat avec In-Service Aircraft for a Global Observing System (IAGOS), un organisme sans but lucratif international qui se sert d’avions commerciaux comme plateforme mondiale d’observation des changements climatiques et de la qualité de l’air.

Cette collaboration permettra à IAGOS de recueillir de précieuses données à l’échelle mondiale sur les paramètres du climat, qu’utiliseront la communauté internationale de scientifiques et des services de prévisions, comme le service de Surveillance de l’atmosphère Copernicus, pour faire des recherches essentielles sur les changements climatiques et la qualité de l’air dans le monde entier.

« À titre de transporteur aérien international, nous sommes fiers de nous associer à IAGOS pour faire progresser son important travail de recherche sur le climat, a déclaré Valérie Durand, Responsable – relations investisseurs et développement durable, d’Air Canada. Air Canada prône le développement durable à grande échelle, et la collaboration avec IAGOS est un moyen concret de contribuer à la collecte de précieuses données mondiales sur les paramètres climatiques pour l’avancement des recherches scientifiques. »

Dans le cadre de ce partenariat, Air Canada a installé les instruments de surveillance et de recherche climatique à la fine pointe de la technologie de IAGOS sur l’appareil numéro 939, l’un de ses gros-porteurs A330-300 d’Airbus.

Le dispositif mesurera différents paramètres, dont l’ozone, la vapeur d’eau, les gaz à effet de serre, les gaz réactifs, les aérosols et les nuages, et ce, à diverses étapes du vol, notamment au décollage, en altitude de croisière et à l’atterrissage.