Norwegian Cruise Line craint la faillite

1865

La compagnie de croisières Norwegian Cruise Line vient d’exprimer publiquement ses doutes quant à sa capacité à demeurer viable, alors qu’elle tente de lever 2 milliards de dollars pour maintenir à flot ses navires pendant la crise, rapporte CNBC.

L’épidémie de coronavirus, « y compris son effet sur la capacité ou le désir des gens de voyager devrait continuer à impacter négativement sur nos résultats, nos opérations, nos perspectives et objectifs, notre croissance, notre réputation, notre flux de trésorerie et notre liquidité ainsi que sur le prix de nos actions, a déclaré aujourd’hui la Norwegian lors de son dépôt de titres.

« Ces facteurs ont soulevé des doutes considérables quant à la capacité de l’entreprise à se relever » a-t-elle annoncé.

Norwegian a tout de même obtenu aujourd’hui un investissement de 400 millions de dollars américains de la société de capital-investissement L Catterton. Malgré tout, elle cherche des fonds supplémentaires pour maintenir sa liquidité.

Elle s’attend à annoncer une perte d’environ 1,93 milliard de dollars américains pour le trimestre se terminant au 31 mars et prévoit enregistrer une dette de 6 milliards de dollars d’obligations au 31 décembre.

Plusieurs clients préfèrent le remboursement au crédit

La compagnie se prépare à fournir des remboursements en espèces pour les passagers dont les croisières ont été annulées. Bien qu’elle offre également 125% de crédits pour une future croisière, elle a affirmé qu’environ la moitié des clients qui ont vu leurs voyages annulés l’ont contactée afin de demander un remboursement en espèces.

Même si les clients acceptent le crédit, la société préfère mettre en garde contre cette baisse des revenus futurs lorsque l’entreprise pourra reprendre la voile.

« Nous ne pouvons pas prédire quand nos navires pourront réellement commencer à naviguer à nouveau ni quand les ports rouvriront aux navires. De plus, même une fois les restrictions levées, la demande de croisières risque de demeurer faible pour une longue période et nous ne pouvons prédire si nos offres par rapport à la demande pourront éventuellement redevenir semblables à avant l’éclosion » indique la Norwegian.

Cette nouvelle survient au lendemain de l’annonce de son concurrent, Carnival Cruise Line, qui prévoit de son côté un retour progressif de ses croisières nord-américaines dès le 1er août prochain.