Un grand pas en avant pour les passagers aériens

461

En vertu d’un nouveau système dévoilé aujourd’hui, les voyageurs aériens canadiens confrontés à des retards prolongés, à une surréservation ou à la perte de leurs bagages verront leurs droits renforcés et auront accès à des compensations, se réjouit l’Association canadienne des automobilistes (CAA), l’un des plus grands exploitants d’agences de voyages d’agrément au Canada.

En effet, le gouvernement fédéral met en place des normes pour encadrer le traitement des passagers : désormais, des pénalités fixes seront imposées en cas de retards prolongés, et les compagnies aériennes seront tenues d’informer les voyageurs de leurs droits dans un langage clair et simple. Autre nouveauté : les enfants devront maintenant être assis à côté ou tout près de leurs parents, sans frais supplémentaires.

« Après des années de disparités, l’ébauche de règlement présentée aujourd’hui réduit enfin l’écart entre les droits des voyageurs canadiens et ceux des voyageurs américains et européens », résume Jeff Walker, gestionnaire stratégique principal au bureau national de la CAA. « Enfin, nous n’aurons plus de passagers pris au dépourvu au comptoir de vol parce qu’on vient de leur donner de mauvaises nouvelles et qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’ils peuvent ou doivent demander en contrepartie. »

Cependant, dans la plupart des cas, les règles actuellement proposées exigeront des voyageurs qu’ils déposent une plainte auprès de la compagnie aérienne pour obtenir compensation, même en cas de retard évident de plusieurs heures. En outre, aucune compensation n’est prévue si le problème est causé par une « défaillance mécanique », un terme dont la définition reste floue.

« Le système proposé contient encore des imperfections, et nous continuerons de les souligner pour continuer de plaider la cause des voyageurs », affirme Jeff Walker. « Néanmoins, après trois ans de discussions et de consultations, il est temps que des mécanismes soient implantés. Enfin, les Canadiens pourront s’attendre à être traités plus équitablement l’été prochain lorsqu’ils partiront en vacances. »

Le projet de règlement est ouvert pendant 60 jours aux commentaires. Le gouvernement en prévoit l’entrée en vigueur le 1er juillet 2019. Selon un sondage de la CAA, près de 90 % des Canadiens souhaitent que les droits des passagers aériens soient renforcés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here